Y’a-t-il une vérité?

C’est une question simple, donc je traiterai de celle-ci très brièvement.

La réponse est simplement oui.

Car, en essayant d’infirmer son existence, je me retrouverai à prouver son existence:

« Il n’y a pas de vérité. » Cette affirmation est-elle vraie… ou fausse?

Si je dis que l’affirmation est vraie, la vérité c’est qu’il n’y a pas de vérité.

Si je dis que l’affirmation est fausse, la vérité c’est qu’il y a une vérité. Dans le cas deuxième, je reste cohérent, tandis que la première affirmation s’auto-réfute.

Publicités