Signes Historiques de la Fin d’une Société

Suite à une conversation avec un ami, un sujet m’est venu à l’esprit. (Merci, Seigneur) Et j’en ai parlé brièvement dans mon dernier article. Et j’ai décidé d’écrire un article qui risque de vous ennuyez, mais, je pense que c’est important que vous le sachiez.  Avec 2012 qui s’en vient, tout le monde commence à parler du fameux calendrier Maya, et de la fin du monde. Non, je ne veux pas parler de la fin du monde, mais plutôt de la fin de notre société présente. Je veux regarder les signes historiques (et par le même fait, bibliques) qui indiquent la fin d’une société. Et ces signes sont présents, sinon pas omniprésents, dans la société occidentale.

  1. L’Humanisme
  2. L’Hédonisme
  3. Le Matérialisme
  4. Le Relativisme
  5. L’immoralité sexuelle

Toutes ces choses sont fortement reliées, comme je l’ai déjà mentionné plusieurs fois.

1. L’humanisme se veut que l’homme soit au dessus de toute chose, donc l’homme devient son propre Dieu. L’humanisme créé l’athéisme.

2. L’hédonisme se veut que la vie soit une quête constante de toutes les satisfactions possibles.

3. Le matérialisme nous dicte que tout est matériel.

4. Le relativisme veut qu’il n’y est aucune vérité absolue, le relativisme est un résultat de l’humanisme et hédonisme mis ensemble… ou dans certain cas, créé l’humanisme et l’hédonisme.

5. Conséquence des 4 premiers énoncés énumérés lus haut.

Ces signes sont historiquement des indicateurs d’une chute éminente. Un Empire doit tomber, car historiquement, aucun empire n’est resté debout infiniment. Donc je crois qu’il serait sensé d’observer ses signes!

Je ne veux pas observer tous les empires qui ont existé sur la face de cette terre, mais je vais prendre les plus grands et les plus puissants; l’empire Romain, l’empire d’Alexandre le Grand, l’empire Mongole et ainsi que la société Grecque Antique.

L’empire Romain

Les Romains étaient, sans contredit, de vrais guerriers et conquérants, sans parler de leur génie. L’empire romain, à son zénith, s’étendait sur presque toute l’Europe actuelle, entourait la Méditerrané, en plongeant dans l’Égypte pour remonter dans la Turquie actuelle.

Après avoir conquis tout le territoire autour de l’Italie, les romains commencèrent à philosopher, étudier la logique, les mathématiques, les astres, penser… Cela créant un « boom » de connaissance, car le climat de paix (Pax Romana) permettait aux Romains de pouvoir développé leur société. Mais, les romains oublièrent vite le danger qui les guettait. Ayant atteint à l’époque une supériorité dans tous les domaines qu’ils pratiquaient, ils s’assirent sur leur amas de connaissances, et ils tombèrent dans le relativisme. Étant des penseurs, c’est là la philosophie qu’ils acceptèrent, bien qu’elle soit remplie de failles, bref, ils ont commencé à vivre en accord avec leurs croyances profondes. Et cela, qui était déjà bien répandu à cette époque, la société s’enfonça dans le polythéisme, et le relativisme enclencha une chute morale extrême. L’humanisme, bien qu’il n’avait pas une forme « officielle » abondait déjà et l’hédonisme était aussi de la partie.

Et donc, les romains qui étaient très avancés technologiquement subirent une pénurie de soldats, d’ouvriers, de penseur, de professeurs, de tout! Car… tous étaient « trop occupés » à servir leur propre intérêt! Et ensuite vint l’immoralité sexuelle. Je veux mettre beaucoup d’emphase sur ce point, car c’est une « industrie » qui a toujours eu un « certain succès. »

Alors, une fois que la société baignait, proche de la noyade, dans ses vices moraux, leur chute devint complète. Les invasions  commencèrent et, ayant oublié le goût du sang et l’odeur du champ de bataille, aucune résistance ne fut offerte. L’Empire tomba. Il se divisa et jamais il ne fût réuni.  Ainsi, à travers, le point culminant de la débauche, tomba un puissant empire.

L’empire d’Alexandre le Grand

Cet empire reconnut pour son chef, Alexandre, est l’un des empires qui m’impressionne le plus. Car Alexandre, malgré la petitesse de son empire (et de sa taille –détail historique inutile) il réussit à gagner des guerres qui semblaient impossibles. Mais bref, son empire grandit, et rapidement, la débauche s’installa. Et déjà, du temps d’Alexandre, une instabilité politique était présente, on questionnait l’autorité d’Alexandre, car on le trouvait un peu trop téméraire. Et ces tensions politiques créèrent une mutinerie qui empêcha Alexandre de finir des conquêtes dans l’Orient.

Alexandre retourna dans sa capitale, et il livra à la débauche (clairement écrit dans les archives babyloniennes), et ensuite, après s’avoir fortement enivré… il tomba malade. Et il mourut dans les 10-11 jours qui suivirent. On dit qu’il mourut empoisonner, mais cela, nulle le sait maintenant, mais analysant rapidement  les deux possibilités;

Empoisonner; Tensions politiques l’ont tué. Malade – de façon naturelle; son ivresse l’a mené à sa tombe. Peu importe comment il est mort, tous les facteurs y sont, et l’ordre compte peu, la tension, la débauche… et boom! L’empire s’écroule et jamais il ne revoit sa gloire passée! Dans les conflits politiques et la débauche se termine l’empire de Macédoine!

L’empire Mongol

L’empire Mongole fut sans doute le gros empire, car il fut étalé sur toute Asie et aux frontières modernes l’Europe.

Commencer par Gengis Khan, l’empire connut l’expansion la plus rapide –qui reste encore unique aujourd’hui- en 80 ans l’empire connut son zénith. – Carte ci-dessus-

Cependant, avec la mort de son dernier Khan, une guerre civile éclata. Pourquoi? Les Khans ont essayé de garder leur empire en paix en donnant une liberté religieuse à ces occupant. Durant cette époque, les Khans organisaient des débats religieux pour se divertir! L’Islam, le Christianisme et le Bouddhisme étaient les religions « favorites » des Khans. Mais, à cause de ces différences… l’empire fut séparé plusieurs régions, dont 4 grandes : Yuan, Golden Horde (Horde Dorée), Ilkhans de l’Iran et Chagatai Khanate.

Le relativisme « culturel » a causé une chute de l’empire, le divisant en plusieurs régions, et ensuite… l’empire tomba. L’empire ne fit jamais rebâtis.

La société Grecque Antique

Cette société aussi me fascine. La Grèce était un empire mutli-gouvernemental. Il serait plus correcte de parler de l’empire Grec en temps qu’Alliance plutôt qu’empire. Car les plusieurs villes qui formaient l’alliance avaient tous des traits qui leur étaient uniques. Les deux plus grandes entités politique et militaire étaient Sparte et Athènes.

Sparte et Athènes étaient, et sont encore, des villes de grande renommée. Athènes, reconnu pour ses penseurs, la diversité des « professions » qu’on pouvait pratiquer, un endroit rempli de vie, de créativité… et tandis que Sparte était une ville centrée sur l’art de la guerre. L’enrôlement était obligatoire pour tous les hommes, contrairement à Athènes. Et il est intéressant de regarder comment les deux cités, bien qu’opposées, sont tombés de façon similaire.

L’une des cités, Athènes, a prospéré par l’intelligence alors que Sparte a prospéré par la force, je préfère appeler leur force; l’intelligence militaire. Mais les deux villes se sont retrouvées dans des conflits, car toutes deux villes puissantes avaient besoin d’espace, et aussi, très important, leurs vues sur… la culture, la religion, la vie, étaient toutes très différentes! Athènes, plus centré sur les plaisirs de la vie, laissait ses habitants vivre une vie calme, tandis que Sparte ne laissait aucun répit à ses habitants. Il est très étonnant que Sparte accordait une place à la femme beaucoup plus importante. Elles avaient plus de droits que dans n’importe quelles autres villes.

Il est important aussi de comprendre que la Grèce antique était unie, en général, à cause d’une même base religieuse; le panthéon d’Olympe. Mais chaque ville donnait une figure différente à leurs dieux. Irène, déesse de la paix, à Sparte, portait une armure, alors qu’à Athènes, elle portait un bébé. Petite différence? Les différences religieuses ont construit certaines tensions, et ensuite, les villes ayant besoin de plus de territoire, virent la guerre.

Suite à cette guerre, Alexandre le Grand vint conquérir la Grèce.

Je sais que ce texte est relativement plus long que les autres. Chacun des ces empires présentes le « phénomène du guerrier. » Car, les trois empires que j’ai mentionnés ont été bâtis par la force… et une fois fondés, ils sont tombés. « Mais tout à fin… » Bien sûr. Mais Il faut regarder comment il finisse. Ils sont tous bâtis sur la discipline guerrière, l’intelligence, la stratégie, l’héroïsme, etc…

Une fois que l’Empire eut atteint son zénith, on voit… plusieurs facteurs…

L’empire Romain; L’Humanisme, l’Hédonisme, le Matérialisme, le Relativisme et l’immoralité sexuelle

L’empire d’Alexandre le Grand, le Relativisme et l’immoralité sexuelle,

L’empire Mongole, Le Relativisme,

L’empire Grecque Antique, Le Relativisme.

Je pourrais rajouter, car je l’ai mentionné dans la partie d’Alexandre le Grand, que les tensions politiques sont aussi un indicateur. Bien que cela aille de soi, historiquement, un Empire ne survit pas très longtemps sous les pressions politiques.

L’Humanisme, l’hédonisme, le matérialisme, le relativisme sont les pensées « motrices » de notre société. L’Athéisme a contaminé l’intellect –du moins… ce qui en restait – de la société, et cela a créé l’humanisme, et ensuite, l’hédonisme, et l’hédonisme a créé le relativisme, car chacun étant maître d’eux-mêmes ont décidé de vivre leur vies de la manière qu’ils l’entendaient… et ne vivant qu’au jour le jour, ont voulu se satisfaire tout de suite, créant le matérialisme, car on ne voit qu’une dimension –physique vs spirituel- et ensuite, l’hédonisme renchérit la mise pour plongé la société dans l’immoralité sexuelle. La société occidentale présente tous les « symptômes » historiques d’un empire sur le point du déclin.

 

 

 

Publicités